ACCUEIL
 
l'objet du mois

1-2


Bureau cylindre Louis XV en marqueterie d'époque XVIII°


Élégant bureau cylindre Louis XV offrant une marqueterie rafinée en bois de rose, bois teinté noir, satiné, épine vinette, érable teinté tabac… 

Il ouvre en façade par un abattant bombé, un plateau coulissant garni de cuir ainsi que trois tiroirs sur deux rangs.  

A l'intérieur il découvre six tiroirs et deux casiers chantournés.  

Un riche décor marqueté mêle fleurs, feuillages, oiseaux, filets ‘’à la Grecque’’ et motifs géométriques sur la façade, les côtés ainsi que sur le dessus. 

Parmi cette riche ornementation on remarquera une belle marqueterie de cubes sans fond réalisée en perspective, au centre  un bouquet champêtre ceint d’un gros nœud enrubanné, sur les côtés d’élégantes réserves en arabesques prenant la forme d’oiseaux et encadrant un décor d’oiseau prenant son envol.

Ce charmant bureau cylindre repose sur quatre pieds galbés agrémentés, à l'avant, de sabots en bronze doré.

 

Dimensions: H.105 x L.98 cm x P.52 cm

 

Très bon état

Est de la France

Bois de rose, bois teinté noir, satiné, épine vinette, érable teinté tabac

Époque XVIII°

 

Notre clin d'œil : 

Dans la seconde moitiée du XVIII°, l’érable “teinté tabac” fut fréquemment utilisé par les ébénistes pour réaliser de savantes marqueteries de cubes en perspective. Si aujourd’hui la couleur de ce bois “teinté tabac” se rapproche de celle du noyer du fait de l'oxydation, la couleur originelle était un gris argenté. Dans les descriptions anciennes de mobilier on évoque ainsi le terme de “bois satiné gris” ou de “gris d’argent”. 

Pour en savoir plus : L'essence du bois - Manuel d'identification macroscopique des bois du mobilier français, XVI°- XX°, édition du Patrimoine, 2020

Lire la suite...
 
Notre sélection
Retrouvez notre sélection ci-dessous.
 
Vierge en Majesté - XVII° - VENDUE
1-2
Lire la suite...
 
Commode aux “Instruments de musique'', XVIII°
1-2
Lire la suite...
 
Panneau en bois polychrome Saint Luc, XVII°
1b-2
Lire la suite...
 
Albâtre de Nicolaas Daems, début XVII°
1-2
Lire la suite...