ACCUEIL Commode Commode J.B Hedouin, au « C couronné », XVIII°
Commode J.B Hedouin, au « C couronné », XVIII°
1-2


Commode Louis XV estampillée J.B Hedouin, au « C couronné », d'époque XVIII°

 

Superbe commode Louis XV dite « sauteuse » portant l'estampille du célèbre ébéniste parisien Jean Baptiste Hédouin reçu Maître le 22 mai 1738.

Cette élégante commode, légèrement galbée en façade et sur les côtés, ouvre par trois tiroirs sur deux rangs.

Plaquée de bois de violette, elle présente un charmant décor en « ailes de papillons » sur les côtés .

Elle offre une ornementation de bronzes de belle qualité, portant le poinçon de contrôle au « C couronné », insculpté entre entre 1745 et 1749 (entrées de serrure, chutes, poignées, « cul de lampe », sabots).

Elle est coiffé d'un épais marbre « brèche d'Alep ».

 

Dimensions : H.85 cm x L.113 cm x P.60 cm

 

 

 

Bois de violette

Estampillé sur trois montants « HEDOUIN »

Bronzes au « C couronné »

Époque XVIII°

 

 

Notre clin d'oeil :

Le poinçon au « C couronné » est un poinçon quelques millimètres a longtemps intrigué les spécialistes. On y a vu la signature du bronzier Caffieri ou encore l'estampille de l'ébéniste Cressent. C'est Henry Nocq qui le premier identifie cette marque comme un poinçon de contrôle lorsque publie « Le Poinçon de Paris » en 1924.

En effet, le « C couronné » correspond à un impôt payé sur les bronzes et les cuivres entre 1745 et 1749. Chaque artisan devait alors se rendre au bureau de la marque au "cul-de-sac des Bourdonnais", dans le quartier des Halles, pour y faire insculper le poinçon et s'acquitter de la redevance. (Source bibliographique : Pierre Berlet, Les Bronzes dorés français du XVIII° siècle, ed Picard, 1987)