ACCUEIL Siège Six sièges ''Nogaret A Lyon'' - VENDUS
Six sièges ''Nogaret A Lyon'' - VENDUS
1 bis copier

 

Exceptionnelle suite de six sièges composée de quatre larges fauteuils et de deux chaises à dossiers plats ''à la Reine'', en noyer mouluré et sculpté estampillés Pierre Nogaret (1718 – 1771) Menuisier en sièges. Maître en 1745 à Lyon.

 

Les dossiers plats de forme violonée sont sommés de larges feuillages ''Rocaille'' que l'on retrouve également sur les traverses antérieures.

Les pieds sont cambrés avec vigueur et élégamment sculptés. Ils sont reliés par des traverses chantournées épousant les mouvements de courbure.

L'attache de la console d'accotoir des fauteuils est maîtrisée par le recours en ''coup de fouet'' qui enchaîne courbes et contre-courbes à la ceinture. Les accotoirs laissent apparaître à leur extrémité un charmant motif en coquille.

 

Le sens rigoureux des proportions, l'équilibre des formes, la qualité des sculptures, la profondeur des moulures, le fameux ''coup de fouet'' des consoles soulignent avec évidence la réalisation de ces six sièges par Pierre Nogaret.

 

Pour parfaire à cette authenticité, la totalité des six sièges portent l'estampille « NOGARET A LYON » avec cette singulière particularité de la jambe de l''Y' qui se rabat à gauche. L'emplacement de l'estampille se trouve sur la traverse arrière de leur ceinture comme il était rigoureusement d'usage sur les sièges à dossier plat embourrés de ce célèbre menuisier Lyonnais.

 

Dimensions 

Fauteuils : H. 97 cm x L. 70 cm x P. 58 cm (hauteur de l'assise : 43 cm)

Chaises : H.84 cm x L. 58 cm x P. 50 cm (hauteur de l'assise : 43 cm)

 

Parfait état

Estampillés Nogaret A Lyon sur les six sièges

Belle patine de noyer

Recouvert d'une jolie soierie rouge à motif floral

Époque XVIII°

 

Pierre Nogaret est le plus connu des artisans de province, avec les ébénistes Hache de Grenoble.

Ce célèbre menuisier lyonnais donne la priorité à la ligne sur le décor ; Particulièrement typique de sa manière est la silhouette mouvementée d'un grand nombre des ses ouvrages. Courbes et contre-courbes, accentués d'agrafes et de rinceaux à crosse, leur imprimant un rythme alerte à nul autre pareil. Ces lignes tourmentées animent principalement les sièges avec cette désinvolture qui est la marque d'un grand talent.

Les accotoirs en « coup de fouet », les pieds robustes au galbe accentué, les moulures énergiques, le décor floral sculpté avec vigueur, sans surcharge, bien intégré aux structures, caractérisent ces sièges qui se signalent, en outre, par une assise large et confortable.

Ref : le mobilier français au XVIII° siècle – Pierre Kjellberg)

 

Né à Paris, Pierre Nogaret y aurait effectué son apprentissage avant de venir s'installer à Lyon en 1743. A t-il été influencé par les œuvres des deux grands initiateurs que furent Tilliard et Cresson ? Cela expliquerait la présence dans la production de Nogaret d'un sens rigoureux des proportions et de l'équilibre des formes, comme d'une qualité de sculpture assez exceptionnelle. (ref : Le mobilier bourgeois à Lyon – B. Deloche et J. Rey)