ACCUEIL Commode Commode estampillée MONDON -VENDUE
Commode estampillée MONDON -VENDUE
1 copier

 

Commode sauteuse Louis XV, dite ''d'entre deux'', d'époque XVIII°, estampillée MONDON (pour François Mondon 1694 - 1770) et JME (Jurande des Maîtres Ébénistes) en marqueterie de bois de violette et réserves de bois de rose surlignées de filets de buis.

 

Ce charmant petit meuble de salon, de forme galbée en façade et sur les côtés, ouvre à deux rangées de tiroirs dont deux dans le rang supérieur, et repose sur des pieds à la cambrure raffinée et terminés par des sabots en bronze doré.

 

Elle est sommée d'un épais marbre gris rosé cerné d'un bec de corbin.

 

Dimensions : H. 85 cm x L.80 cm x P. 52 cm

 

France – Travail parisien

Bois de violette, bois de rose et filets de buis

Estampille MONDON et JME sous le marbre sur le montant avant droit.

Époque XVIII°

Belle ornementation de bronzes ciselés et dorés

 

 

 

Notre clin d’œil

François Mondon (1694 – 1770) est un grand spécialiste des commodes dans le goût de la Régence.

Il est issu d'une famille d'artisans dauphinois qui se serait dispersée en différentes régions de France et même à l'étranger.

On ignore la date de son accession à la maîtrise, laquelle se situe sans doute dans les années 1730. Dans son atelier de la rue du Faubourg-Saint-Antoine,  sous l’enseigne « La Pie », il réalise quantité de commodes qui rappellent bien souvent les modèles ventrus dits « en tombeau » ou encore des commodes à montants droits d’esprit Louis XV.

Il en livre un certain nombre à son confrère ébéniste et marchand Pierre Migeon.

Son estampille, sans initiale de prénom, figure aussi sur quelques meubles Louis XV de formes un peu plus souples, à deux tiroirs, presque toujours avec une traverse apparente, ainsi que sur des secrétaires, des bureaux plats, des bureaux de pente mais presque pas sur des meubles légers.

Réf : Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur